Facebook Twitter Flickr RSS

Communiqué de Presse - 3

Des armes dans les écoles : pour la FCPE, c'est NON !

 

La FCPE a été informée par ses militants de la ville de Nice que la municipalité comptait

affecter 130 policiers municipaux à l'intérieur des écoles publiques.

La ville de Nice a déjà mis en œuvre un plan important de sécurisation des établissements

par la pose de panneaux métalliques autour des écoles, l'installation de nouvelles caméras,

des contrôles stricts des entrées laissant les parents d'élèves aux portes des écoles,

la présence d'agents de sécurité devant les écoles...

 

Cette nouvelle décision de la municipalité est une étape supplémentaire dans la surenchère

sécuritaire. Les écoles doivent être certes protégées mais la présence de policiers armés

dans l'enceinte des écoles ne peut être tolérée.

 

Les écoles ne sont pas des lieux déconnectés de la société mais les enfants doivent pouvoir

y trouver un climat serein, de bienveillance, qui leur permette de se construire un avenir.

La présence de policiers municipaux armés dans les écoles va à l'encontre de ce besoin de

sérénité.

Bien sûr, les forces de l'ordre peuvent être invitées à entrer dans les écoles pour des missions

de prévention par exemple mais en aucun cas de manière permanente à l'intérieur de chaque

école.

 

La FCPE apporte tout son soutien aux parents d'élèves de la ville de Nice qui dénoncent cette

mesure.

La FCPE demande également l'abandon de ce projet anxiogène pour les élèves.