Facebook Twitter Flickr RSS
FCPE

Lettre ouverte à M. BARBIER, président du Conseil Départemental

 

 

 

Monsieur le Président,

 

Lors de la séance du Conseil Départemental du 15 décembre 2017, vous avez ouvertement mis en cause les fédérations de parents d’élèves, nous reprochant de préférer des « postures idéologiques » plutôt que d’informer nos adhérents sur la nouvelle carte scolaire des collèges de l’agglomération grenobloise. En effet, selon vous, les parents d’élèves de l’école Grand Châtelet n’étaient pas au courant de la nouvelle carte scolaire avant de vous rencontrer.

Nous tenions à préciser un certain nombre d’éléments :

  • Nous n’avons aucun adhérent FCPE à l’école Grand Châtelet. Nous vous remercions de montrer l’importance de rejoindre une fédération pour être bien informés. Malgré nos efforts de parents bénévoles, nous ne parvenons pas toujours à convaincre tous les parents de la nécessité d’adhérer à une fédération de parents.
  • À plusieurs reprises, la FCPE a informé et consulté l’ensemble de ses adhérents de l’agglomération grenobloise, avant chaque réunion proposée par le Département. Nous avons, par exemple, réalisé un sondage auprès des parents d’élèves qui s’est même étendu à un périmètre plus large que nos seuls adhérents. Les résultats de ce sondage ont été inclus à notre contribution, communiquée au mois d’avril dernier, qui reprenait l’ensemble de nos propositions.
  • Pendant 18 mois, nous n’avons eu que très peu d’informations sur vos projets et aucun retour sur nos contributions. La carte scolaire imposée par le département nous a été communiquée le 13 novembre, deux semaines avant le CDEN extraordinaire consacré à cette question. Ce délai très court nous a malheureusement empêchés de mener une campagne d’information plus large que le périmètre de nos adhérents. Encore une fois, nous ne sommes que des parents bénévoles et nous n’avons pas les moyens de communication d’un département. Vous avez d’ailleurs informé la presse avant la consultation formelle du CDEN (Dauphiné Libéré du 18 novembre).
  • Le Département n’a pas tenu ses promesses d’organiser une réunion de concertation courant mai pour discuter les contributions des différents acteurs. C’est dommage, cela nous aurait permis de vous alerter plus tôt.
  • En revanche, nous avions bien détecté que l’école Grand Châtelet risquait de perdre son statut REP et nous avons alerté le Département et l’académie lors du CDEN extraordinaire. Nous tenons à votre disposition notre déclaration liminaire au cas où Mme Simon, vice-présidente chargée des collèges, qui était présente lors du CDEN, ne vous aurait pas tenu informé.
  • La perte du statut REP de l’école Grand Châtelet est l’une des raisons qui nous a fait voter contre la nouvelle carte scolaire. D’ailleurs, au cours du CDEN extraordinaire, la quasi-unanimité des membres (syndicats enseignants, municipalité) ont formulé les mêmes réserves que nous et ont voté contre le projet de carte scolaire.
  • Enfin, tous les parents de l’école Grand Châtelet n’étaient pas ignorants de la nouvelle carte scolaire. Un collectif de parents vous a envoyé une lettre ouverte à ce sujet en vous demandant de maintenir les moyens sur l’école Grand Châtelet. Nous avons d’ailleurs relayé cette lettre sur les réseaux sociaux.

 

Tous ces éléments montrent bien que le reproche que vous nous avez fait, en notre absence, n’est pas crédible.

Nous nous félicitons de votre décision de revenir en arrière en suspendant d’une année l’application de cette nouvelle carte scolaire pour l’école Grand Chatelet. Nous demandons que cette école garde son statut REP au-delà de ce délai.

Nous espérons qu’à l’avenir vous serez plus à l’écoute des fédérations de parents d’élèves plutôt que de rester sur des “postures idéologiques”.

 

La présidente de la FCPE Isère

Marie-Noëlle SARTER

Articles en vedette Articles à la une

 

Agenda départemental

Janvier 2018
D L Ma Me J V S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Connexion espace réservé